Au mois de septembre dernier, Michel Coste, nouveau maire de Céret, interrogé sur la probable et possible arrivée du festival « Les Déferlantes » dans sa commune, avait répondu à plusieurs reprises qu’il ne s’agissait-là que de rumeurs. Plusieurs articles de presse en attestent.

Aujourd’hui, au fil d’interviews publiés par le quotidien L’Indépendant, qu’il s’agisse des organisateurs dudit Festival, qu’il s’agisse des propriétaires du Château d’Aubiry qui accueilleront « Les Déferlantes » sur leur propriété, qu’il s’agisse du 1er magistrat de Céret lui-même, nous apprenons, de leurs bouches à l’unisson tel un ensemble vocal Choeur du Vallespir, que les pourparlers étaient dans les tuyaux depuis le mois d’août…

Alors, qui dit vrai ?

Qu’en sera-t-il lorsque les élus de la commune de Céret, de la communauté de communes du Vallespir, poseront la délicate, redoutable et incontournable question : combien tout cela va-t-il coûter aux contribuables ?