« Madame la Présidente Carole Delga,

En tant que parti politique ayant des élus dans le nouveau Conseil régional Midi-Pyrénées / Languedoc-Roussillon, nous souhaitons vous faire part de nos préoccupations concernant le lycée Déodat de Sèverac de Céret, dans les Pyrénées-Orientales.

La mesure qui a motivé la grève de la rentrée 2015, à savoir la suppression d’un demi-poste de Conseiller principal d’éducation,  a retenu particulièrement notre attention.

Nous avons été choqués que la proposition des autorités académiques ait consisté en la mise en place de deux postes précaires dans le cadre des dispositions du Service Civique en lieu et place du demi-poste de CPE supprimé. Attachés à la qualité du service public et au respect des compétences et des conditions de travail et de rémunération des personnels, nous affirmons comme la majorité du personnel,  une totale opposition à cette atteinte au statut des personnels (dans le cas présent, celui de CPE). Par ailleurs nous ne pouvons admettre le développement de plus en plus fréquent de la précarité au mépris même des conditions de vie des personnes concernées.

Nous ne pouvons que réprouver la baisse de dotation d’environ 6%  de la part de l’Etat ainsi que de l’ex Région Languedoc-Roussillon qui nous en sommes sûrs, impactera à terme le bon fonctionnement de l’établissement. Conscients que ces baisses s’inscrivent dans le cadre d’une politique plus globale de désengagement de l’état mais aussi des collectivités territoriales, nous nous engageons à sensibiliser nos concitoyens et à agir en direction des élus régionaux mais aussi nationaux afin qu’une autre orientation budgétaire soit proposée aux établissements qui comme celui de Céret, ont la mission de bien faire fonctionner le service public d’enseignement.

Et vous, pouvez-vous nous assurer que votre responsabilité s’attache à maintenir et améliorer la mission de l’éducation nationale ?

Veuillez recevoir nos salutations républicaines ».