Communiqué de presse

 

 

Jean-Pierre Brazes

Conseiller Municipal

Céret la Dynamique

Membre du Bureau Départemental de l’UDI

 

« Les négociations entre l’UMP et l’UDI, pour les élections cantonales à venir de mars 2015 sont programmées pour ce début décembre, l’enjeu est important pour l’avenir du département et de Céret.

Il semble que pour notre canton Vallespir-Albères les jeux soient faits, l’UMP ayant choisi d’imposer la candidature d’un élu CDC ( Convergència Democràtica de Catalunya ).

Quelle en est la raison ?

Alors que le représentant de l’UMP à Perpignan, Jean-Marc Pujol, a évincé ce parti de la mairie lors des dernières élections municipales, l’UMP départementale souhaite offrir une section de rattrapage à moindre frais au parti indépendantiste catalan.

Les électeurs UMP apprécieront.

Le discours d’ouverture vers le centre des prétendants à la présidence de l’UMP semble ne pas avoir été entendu en Roussillon.

L’UDI a pourtant toujours été un partenaire loyal et historique du mouvement Gaulliste.

Ce choix, s’il devait s’imposer à nous, ferait de Céret, sous-préfecture de département une ville sans représentation.

Notre ville ne mérite t’elle pas mieux ?

J’en appelle aux Cérétanes et Cérétans de tous bords, hors de tout clivage politique, Céret se meurt, l’ouverture du lycée d’Argelès et le départ programmé du PSIG vont obligatoirement porter préjudice à  notre ville sans que pour autant notre député de circonscription monsieur AYLAGAS, par ailleurs maire d’Argelès ne nous propose de plan B.

Comment faire entendre et vivre notre ville, si nous ne sommes pas représentés dans les instances où se prennent les décisions et se votent les enveloppes budgétaires.

Notre ville bénéficie pourtant de nombreux atouts, il ne faudrait pas qu’après Céret la belle endormie, nous ayons Céret la belle oubliée……

Avec 15,8% de chômeurs, il est important que les Albères et le bas Vallespir, soient entendus au Conseil Général.

Nous serons donc vigilants et ne nous prêterons pas à des calculs de basses politiques politiciennes ».