– « Le projet de grand domaine skiable que dénonce Christian Blanc et ses amis ne doit pas voir le jour. Il constitue une menace pour l’environnement et l’économie de la Cerdagne, du Capcir mais aussi du Haut Conflent. Il va favoriser la privatisation au profit d’une filiale du groupe Suez et un « super marché » du ski qui au final sera un gouffre financier mais avant détruira les petites stations autour.

Nous en avons désormais l’expérience avec Font Romeu et d’autres stations de ski dans les Alpes. La privatisation n’a pas amené la croissance et les richesses que les promoteurs du tout ski ont fait miroiter. Le PCF et ses élus sont résolument opposés à ce projet et s’emploieront à agir avec tous ceux qui souhaitent en finir avec ces vieux schémas qui débouchent tous sur des déficits abyssaux à la charge du contribuable.

Le « tout-ski » est une option qui amènera ce magnifique coin du département à l’impasse comme le tout tourisme, choisi en son temps, a amené les PO à la situation d’aujourd’hui. Il existe des alternatives au tout ski qu’il faut développer et mettre en réseau. L’avenir d’un territoire passe par une construction qui englobe tous ses acteurs, citoyens, professionnels, élus, collectivités (communes, PNR, département, région…

Nous voulons faire vivre cette dimension démocratique indispensable, voilà pourquoi nous proposons des assises citoyennes pérennes de la Montagne réunissant tous les acteurs et décideurs et définissant les contours d’un projet structurant pour les hauts cantons.

Nous sommes devant un grand défi, celui d’entamer définitivement un virage vers une économie de montagne, réelle et durable.  De le faire avec des moyens publics pour une exploitation publique et que soit pris en compte dans sa dimension stratégique un développement harmonieux des territoires de Montagne et les équilibres nécessaires et indispensables au vivre ensemble ».