La photo-choc, que nous avons publiée hier dans ces mêmes colonnes, et où on peut voir les visages amusés du gratin socialiste local – Mmes Hermeline MALHERBE et Ségolène NEUVILLE, respectivement sénatrice des P-O, présidente du Conseil départemental, et ministre en charge des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion ; MM. Pierre AYLAGAS et Michel MOLY, respectivement député-maire PS d’Argelès-sur-Mer et 1er vice-président du Conseil départemental des P-O, entre autres – rassemblé autour du maire PS de Cerbère, Jean-Claude PORTELLA, également tout-sourire, ne passe toujours pas. Il faut dire que la photo a été prise sur le lieu du drame qui a coûté la vie à une sapeur-pompier originaire du Boulou, Patricia FILIPPI, décédée dans la nuit de jeudi à vendredi alors qu’elle luttait contre l’incendie qui a avalé plusieurs centaines d’hectares sur les hauteurs du territoire de la commune de Cerbère.

La brochette d’élus socialistes du Pays Catalan a été photographiée juste avant l’arrivée sur place du ministre de l’Intérieur, Bernard CAZENEUVE.

Ce sont d’abord les Internautes qui se sont emparés de l’affaire en faisant une capture d’écran du Facebook d’un des élus présents sur la photo qui l’avait postée aux environs de 21h 45. S’apercevant de sa maladresse, il l’a retirée dans la foulée, mais c’était trop tard elle avait déjà fait le buzz.

Depuis, la polémique ne cesse d’enfler… jusque dans les casernes de pompiers du département où l’on se dit « choqué » ! Politiques et mouvements associatifs ne sont pas en reste, qualifiant ce réflexe irresponsable d’élus pourtant aux commandes dans le département « d’indécent », de « déplacé », de « répugnant », de « scabreux »… de « honteux » dans tous les cas.

Désormais, ne serait-ce que pour la mémoire de la sapeur-pompier, Patricia FILIPPI, ces élus n’ont pas d’autres choix que de s’excuser, de faire leur mea culpa. Et ce d’autant que l’affaire, depuis hier soir, aurait atterri sur le bureau du Premier ministre de la France, Manuel VALLS.