Décidément, Jean-Louis de Noëll, ex-secrétaire départemental du Front-National (FN) dans les Pyrénées-Orientales, époux de Mme Isabelle de Noëll, adjointe au maire de Perpignan, candidat recyclé sous les couleurs de l’UMP sur le canton du Bas-Vernet (Perpignan IX), a du mal à se débarrasser de l’étiquette d’extrême-droite qui lui colle à la peau… Ou en tout cas il ne souhaite pas s’en débarrasser !
Jeudi midi, Jean-Louis de Noëll a déjeuné au restaurant « La Casa Rosa » (avenue de Bompas à Perpignan), où Louis Alliot, vice-président du FN, et candidat lui-aussi sur le canton du Bas-Vernet aux cantonales des 20 et 27 mars 2011, avait tenu la veille une conférence de presse.
Jean-Louis de Noëll a visiblement un mal fou à se séparer de ses anciens réflexes. Le problème est qu’il entraîne dans sa démarche le sénateur-président UMP de l’Agglo PMCA (Perpignan Méditerranée Communauté d’Agglomération), Jean-Paul Alduy (JPA).
En tout cas, nous, à la rédaction d’ouillade.eu, sachant ce que l’on sait, à l’avenir, on ne saurait que trop conseiller à JPA de prendre ses distances avec le sulfureux candidat Jean-Louis de Noëll…