Une autre affaire qui localement fait grand bruit, c’est celle qui concerne deux candidats aux élections cantonales, estampillés « Nouveau Centre » (parti proche de l’UMP), et qui ont oublié, jeudi dernier, de déposer en Commission départementale de Propagande (en Préfecture à Perpignan), leurs bulletins de vote et professions de foi !
Il s’agit de Michel Cabot, candidat sur le canton Perpignan III (Cabestany/ Saint-Gaudérique) et de Dominique Roddier, candidat sur la Côte Vermeille (Port-Vendres/ Collioure/ Cerbère et Banyuls-Sur-Mer).
Conséquences pour ces deux candidats (ils seraient d’ailleurs trois au total à être concernés) : leur candidature reste valable, mais ils devront envoyer les documents eux-mêmes aux électeurs s’ils le souhaitent et les bulletins de vote directement en mairie. Le contrôle de la validité des bulletins (format, contenu) se fera le jour du vote.
Il n’en demeure pas moins que l’annonce (en exclusivité sur www.ouillade.eu), de ce dysfonctionnement a créé un schisme á l’intérieur du Comité départemental UMP des P-O, furieux « devant tant d’incompétence et d’irresponsabilité de la part d’un candidat que nous soutenons (…) ».
Allusion faite directement à la situation sur le canton de Perpignan III, et ce d’autant que Michel Cabot est conseiller municipal de la Ville de Perpignan (dont le maire, Jean-Marc Pujol, est UMP)… Et ce d’autant encore que sa « suppléante-remplaçante », Collette Appert, est connue à l’UMP pour être « une farouche opposante, sérieuse et très engagée, contre la gestion municipale et cantonale du maire communiste de Cabestany, Jean Vila » (candidat à sa propre succession).
Bref, tout cela fait vraiment désordre.