L’affaire n’a pas fini de faire jaser en Salanque…
Soutenu à bout de bras par l’UMP, Alain Got, conseiller général sortant, élu à la faveur d’une élection partielle déclenchée au printemps 2009 – suite à la démission du député-maire UMP de Saint-Laurent-de-la-Salanque, le docteur Fernand Siré, pour cause de cumul de mandats – remettra ça le 20 et (il l’espère) le 27 mars prochains, en se représentant, puisque son canton est renouvelable.
L’élu, aux dernières nouvelles, ne prendrait plus comme suppléante la fille du maire UMP de Torreilles, Louis Carles, comme la rumeur l’a charrié un temps, mais s’apprêterait à former un attelage « de choc » avec Mme Véronique Pastoureau, conseillère municipale de la Ville du Barcarès… dans l’équipe de Mme Joëlle Ferrand, maire UMP.
Le plus surprenant dans cette « affaire » – même si la Salanque nous a souvent habitué à des surprises de taille – c’est que Alain Got va non seulement chasser sur les terres électorales des époux Ferrand, mais qu’en plus il envisagerait donc, toujours selon l’insistante rumeur (Qu’il ne manque pas d’entretenir « himself » à l’occasion), de prendre pour suppléante… l’ex-suppléante d’Alain Ferrand.
En effet, lors de la « cantonale » partielle du printemps 2009, c’est cette même Véronique Pastoureau qui était la suppléante du candidat Alain Ferrand, lequel avait réalisé un score qui a pris de court tous ses adversaires : en effet, seul, solitaire, sans investiture (sauf celle du modeste CNIp), Alain Ferrand a, au soir du 1er tour, tellement talonné le candidat officiel de l’UMP, Louis Carles (le maire de Torreilles), qu’il l’a privé d’une présence au second tour. Ce qui à l’époque a fait grand bruit dans le Landerneau.
Comme quoi, à droite, en politique comme dans les affaires, Alain Ferrand a du flair et conserve un certain leadership au niveau des « castings » puisque, régulièrement, on vient lui piquer ses recru(e)s. Le tandem Got/ Pastoureau, s’il voit le jour, n’en sera que le dernier exemple en date…
Ultime précision à propos de cette « affaire » : Mme Véronique Pastoureau est la belle-soeur du docteur Jean-Luc Englebert, ancien conseiller général (2001-2008) sur le canton Perpignan V, un (très) proche et fidèle de Jean-Paul Alduy (JPA) ; il figurait d’ailleurs encore à la 53e place sur la liste conduite par le sénateur-président de l’Agglo PMCA (Perpignan Méditerranée Communauté d’Agglomération), lors de l’élection municipale partielle de Perpignan en juin 2009…
Du coup, une autre rumeur impute à JPA une stratégie qui consisterait à avancer discrètement son pion, du côté du Barcarès, pour dans le cas où Mme Joëlle Ferrand serait déclarée inéligible dans le cadre d’une procédure en cours. Sauf que pour la discrétion, maintenant c’est foutu !