Claire Césari et moi-même sommes candidats aux élections départementales qui se tiendront les 20 et 27 Juin 2021. Bien que non adhérents à un parti politique, nous incarnons les valeurs de la droite traditionnelle. Face à la déliquescence des partis au pouvoir, nous avons décidé de rejoindre la liste ‘Les PO en Grand’, soutenue par Louis Aliot, Maire de Perpignan, et plusieurs mouvements, dont le Rassemblement National

 

Ces élections départementales offrent aux citoyens l’opportunité d’envoyer un message clair à un gouvernement insensible à la détresse de la population, et manifestement dépassé par l’augmentation des actes de violence dans notre pays.
Notre canton a été richement dotée par la nature. Nous avons la mer, la montagne, un climat de rêve, et des sites magnifiques. Et pourtant, au cours des vingt dernières années, il s’est appauvri, avec le déclin de la pêche et de la viticulture, et les difficultés du tourisme. Le taux de chômage a explosé, surtout chez les jeunes.
L’heure du grand remplacement de la classe politique départementale a sonné. Les candidats représentant les ‘PO en Grand’ incarnent les valeurs de la droite populaire française, bafouées par le gouvernement Macron et par les socialistes qui gèrent notre département depuis plus de vingt ans.
Le programme que nous soutenons pour le canton s’articule autour des principales préoccupations de ses habitants. Le renforcement de la sécurité constitue notre priorité. Notre programme prend aussi en compte des problématiques propres à notre canton. Nous proposons de :
– Redynamiser les activités économiques traditionnelles, la pêche, le commerce maritime, et la viticulture, et redonner un second souffle au tourisme, l’objectif final étant la création d’emplois. Pour cela, nous souhaitons promouvoir le tourismes culturel, historique, et vinicole de sorte à attirer dans notre canton une nouvelle clientèle, plus intéressée par la découverte de notre histoire, de notre identité et de notre patrimoine que par nos plages et notre climat ensoleillé. Une meilleure mise en valeur de notre patrimoine exceptionnel permettra aussi d’attirer une clientèle haut de gamme, ce qui permettra de créer des emplois à l’année, avec des salaires élevés. En ce qui concerne l’activité portuaire, nous proposons une vaste concertation sur la construction d’un troisième quai à Port-Vendres.
– Freiner l’urbanisation galopante de nos villes du bord de mer. Ces bâtisses qui sortent de terre abritent le plus souvent des résidences secondaires qui ne sont occupées que quelques mois par an, ce qui accélère la dévitalisation de nos villages. La priorité doit être accordée aux habitants du terroir afin d’éviter l’exode des jeunes ménages pour qui les prix de l’immobilier sont prohibitifs.
– Accorder plus de moyens à la prise en charge de nos ainés, ce qui nécessite une augmentation des ressources allouées aux EHPAD et, plus généralement, à l’aide aux personnes vulnérables.
– Désenclaver les Pyrénées-Orientales, en améliorant sa desserte par avion et par train. La desserte de nos stations balnéaire à partir de l’aéroport et de la gare TGV doit être améliorée, surtout en période estivale.
Afin de financer cs projets, nous créerons un fond départemental d’investissement. Ainsi, par des mesures vigoureuses et de bon sens, nous saurons inverser la spirale du déclin. Faites-nous confiance ».