(Communiqué)

 

« Mme Muti, sans emploi il y a un an, aujourd’hui collaboratrice de cabinet du maire de Perpignan, a manifestement une grande méconnaissance du fonctionnement des collectivités.
Elle dénonce le recrutement d’un collaborateur de cabinet alors qu’il s’agit du renouvellement du contrat de la collaboratrice de cabinet du maire qui occupe ses fonctions depuis dix ans. Il ne s’agit donc pas d’un recrutement mais d’une prolongation de contrat qui a débuté en 2011.
Ces méthodes qui consistent à propager des rumeurs, de fausses informations afin de discréditer ces adversaires (stratégie qu’elle a déjà utilisée lors de la campagne des municipales 2020) attestent de la vacuité de sa personne et d’une totale absence de projet pour nos collectivités.
Ces procédés disqualifient leurs auteurs et affligent les lecteurs qui souhaitent des débats d’idées.
Le campagne de Mme Muti et M. Butin (candidats RN/ droite populaire sur le canton 10 – Perpignan 5) démarre sur de bien mauvaises bases en utilisant le mensonge et la calomnie ».

 

Jean Louis Chambon,
Maire de Canohès.