L’ancien député de la Réunion Jean Fontaine est mort à 92 ans, le samedi 5 février 2014, en matinée, en métropole à Canohès (Pyrénées Orientales). L’ancien député maire André Thien-Ah-Koon s’est dit hier « très affecté » par la disparition de cet homme qu’il a bien connu, puisque Jean Fontaine a été son tuteur légal, et parrain de l’un de ses frères.

« Ce que nous sommes devenus, c’est grâce à lui. Il a assuré nos conditions d’hommes et a fait de nous de véritables citoyens français ». André Thien-Ah-Koon et sa famille envoient leurs sincères condoléances à la famille de Jean Fontaine.

« Gaulliste sang mêlé, anti-communiste primaire, secondaire, tertiaire et serein », c’est ainsi qu’il se définissait. Il a été membre du comité de soutien de la candidature de Georges Pompidou à la présidence de la République, créé à la Réunion en mai 1969 par Pierre Lagourgue.

Puis maire de Saint-Louis (1977-1983) et conseiller général de Saint-Paul.

Député de la seconde circonscription de la Réunion pendant quatre mandats (de 1968 à 1986), avant d’adhérer au mouvement de Jean-Marie Le Pen, au début des années 80. Il fut ainsi le premier député frontiste à siéger au Palais Bourbon. Jean Fontaine sera inhumé le mardi 11 février 2014 dans la commune de Canohès, près de Perpignan.

(sources Clicanoo.re, le journal de l’île de la Réunion)

– Jean Fontaine a été enterré ce mardi 11 février 2014 à Canohès, où il s’était retiré.