Un jeune homme de 22 ans, originaire des P-O, a été tué à l’arme blanche à Canet-en-Roussillon, dans la nuit d’hier à aujourd’hui, samedi 5 septembre 2020, boulevard Cassanyes à Canet-plage, un lieu qui regroupe de nombreux bars-restaurant-musicaux, d’où son surnom de « Rue de la Soif », une artère particulièrement fréquentée par la jeunesse perpignanaise ainsi que par les estivants festifs. L’alerte a été donnée vers 4h du matin, soit deux après la fermeture des établissements de nuit qui se situent dans le secteur de la célèbre station balnéaire.

Selon plusieurs témoignages : une violente rixe pourrait être à l’origine de la mort du jeune homme.

Tout l’été durant, Canet-plage et Argelès-plage ont été le théâtre de violences extrêmes, inouïes, à répétition qui ont eu lieu chaque nuit sur la plage, en front-de-mer, ou dans les allées piétonnes comme ici « Rue de la Soif ».

Les riverains, à Canet-plage comme à Argelès-plage, ont été nombreux à rouspéter, à faire part de leurs vives inquiétudes et même d’une certaine colère pour dénoncer*, auprès des autorités concernées, des bagarres générales entre bandes rivales, mettant en scène des dizaines d’individus, pour relater des agressions physiques et verbales sous l’emprise de drogue ou d’alcool, des intimidations… « sans toutefois avoir l’impression d’avoir été entendus à chaque fois. Voilà le résultat ! C’était écrit… ça devait arriver ». Les commerçants également n’ont cessé de protester, d’avertir, d’alerter sur la situation… en vain !

Ce soir plusieurs personnes sont en garde à vue.

 

*La Rédaction de Ouillade.eu, dans ces mêmes colonnes, a durant l’été tiré la sonnette d’alarme à plusieurs reprises.