Colette APPERT, chef-de-file de l’Opposition de Jean VILA au sein du Conseil municipal de la commune de Cabestany, nous communique avec prière d’insérer :

 

 

« Je n’ai jamais demandé le transfert de la maison de retraite des Camélias comme l’a écrit Monsieur le maire dans son édito de septembre 2019 du dernier Cabes’Info. Je le cite :
« Le sujet des maisons de retraite montre une fois de plus l’incompétence de la chef de file de l’opposition, avec une première question : fallait-il s’opposer au transfert de la maison de retraite des Camélias ? ».
C’est juste irresponsable d’écrire de telles choses. La maison de retraite privée Les Camélias est et restera à Cabestany.
Monsieur le maire, en écrivant un tel mensonge, tente de jeter l’opprobre sur ma personne et me prête des propos que je n’ai pas tenus. Pire, il jette le doute et l’angoisse dans les familles et le personnel.
Cela mérite à minima des excuses et un rectificatif de sa part. Aura-t-il le courage de le faire ? ».