On se souvient que Louis ALIOT, député européen (FN), conseiller municipal et communautaire de Perpignan, avait saisi le procureur de la République du Tribunal de Grande Instance (TGI) de Perpignan, Achille KIRIAKIDES, suite au refus du maire de Cabestany, Jean VILA (PCF), d’octroyer une salle aux conseillers régionaux FN/ RBM des Pyrénées-Orientales qui souhaitaient rendre compte à la population de leur mandat d’élus à la Région.

Il semblerait que, depuis, le Parquet ait décidé d’ouvrir une enquête pour « discrimination »… D’ailleurs, selon diverses sources d’information non-officielles mais concordantes, plusieurs conseillers municipaux de la Ville de Cabestany auraient déjà été convoqués par les gendarmes pour être entendus sur leur version des faits.

Affaire à suivre.