(Communiqué)

 

Colette Appert, conseillère municipale de Cabestany, communique :

 

« C’était dans les tuyaux depuis fort longtemps, mais comment imaginer qu’un responsable politique de la trempe de Jean Vila puisse sans vergogne piétiner ainsi la démocratie et cracher à la figure de ses électeurs et des citoyens de Cabestany de cette façon.
Comme je l’ai écrit au préfet Etienne Stoskopf, j’espère que celui-ci refusera cette démission pour des raisons purement politiciennes. Nous nous devons de défendre des valeurs dont une essentielle qui est la loyauté. Quand on s’engage, sauf bien évidemment cas de force majeure comme une maladie, on va jusqu’au bout, d’autant qu’il veut rester conseiller municipal et communautaire et s’occuper de deux délégations au combien importantes l’Urbanisme et l’Economie.
Pourquoi alors s’étonner si les citoyens ne se déplacent plus pour aller voter ? Droit et devoir gagnés de haute lutte par nos anciens et bafoués par cette génération de politique qui s’accroche pour d’obscures raisons ».

Colette Appert