-Je suis assez inquiet…

-« Pourquoi, t’as pourtant l’air en pleine forme, d’avoir le moral… »

-Ce n’est pas pour moi, c’est pour mon fils, celui qui est âgé de 23 ans.

-« En même temps, j’avais deviné, t’as qu’un fils ! Qu’a-t-il fait pour te causer autant de souci ? »

-Figure-toi qu’il continue de sortir malgré le confinement.

-« Comment le sais-tu puisqu’il ne vit plus chez toi et qu’il est en ménage ? »

-La mère de son meilleur ami me l’a dit. Il vient chercher son pote vers 22h tous les soirs, le ramènent vers 2-3 heures, puis il rentre.

-« S’il se fait choper par la police ou les gendarmes, c’est 135€ ! »

-Je ne m’inquiète pas pour ça, il a tout prévu.

-« Ah bon ?! »

-Oui. Quand je lui ai dit que je savais, que j’étais au courant de ses virées nocturnes, il m’a répondu que sa copine savait également et que ça ne la dérangeait pas, dans la mesure où ils étaient ensemble toute la journée et qu’elle savait qu’il rejoignait son pote d’enfance.

-« D’accord, mais s’il se fait contrôler à 3h du matin, en plein couvre-feu, à Perpignan, qu’est-ce qu’il leur dira ? »

-Il a tout prévu. Il leur dira qu’il s’est disputé avec sa copine et qu’elle l’a foutu dehors ! Le scénario est bien ficelé. S’il est en garde à vue, elle-même répondra au téléphone que c’est exact !

-« Un seul mot : balèze ! Ils sont formidables ces jeunes, ils pensent à tout ».