-Ce Desperadovirus a quand même du bon, parfois…

-« Corona ! »

-Quoi Corona ?

-« Tu dis « Desperadovirus », non c’est le « co-ro-na-virus » !!! »

-Bon d’accord. Ce que je voulais dire c’est que parfois le hasard fait bien les choses. Regarde à Argelès-sur-Mer, grâce au coronavirus, ou à cause du coronavirus selon où on se place, la municipalité vient de faire plusieurs dizaines de milliers d’euros d’économie pendant ce Week-end de Pâques…

-« ??? No comprendo !!! »

-Normalement, c’est ce Week-end que devait avoir lieu LA Fête Américaine qui traditionnellement lance l’ouverture de la saison estivale. Et la Municipalité, à cette occasion, ainsi que l’association des commerçants de la Plage investissent beaucoup d’argent dans cet événement. Or, s’il n’y avait pas eu le coronavirus, la Fête Américaine aurait eu lieu… sous la pluie ! Sous la pluie ce Lundi de Pâques et sous le vent hier Dimanche de Pâques car je peux te dire que sur le front-de-mer ça décoiffait ! Autant dire que la Municipalité aurait jeté l’argent par les fenêtres, ou plutôt qu’elle aurait dû annuler la Fête américaine au dernier moment à cause d’une météo exécrable.

-« Ta conclusion ? »

-Je serai à la place d’Antoine*, je ferai don de cette somme non utilisée à l’Hôpital de Perpignan.

-« Ouai, vu sous cet angle là… D’ailleurs, on devrait faire pareil avec la Chine, mais dans l’autre sens »

-La Chine ? Je ne vois pas le rapport ?

-« Ben si, c’est simple et évident. C’est la Chine qui nous a refilé ce putain de virus qui est en train de tous nous empoisonner, et c’est encore la Chine seule au monde qui nous vend les masques qui vont avec le coronavirus**. La logique voudrait qu’à la fin de la pandémie on lui envoie la facture des masques pour qu’elle la règle, non ? »

 

*Antoine Parra, maire d’Argelès-sur-Mer

**Appelé également le COVID-19