Piquée au bar-PMU portugais du quartier perpignanais du Bas-Vernet…

Vendredi soir dernier, soir de trois meetings à Perpignan pour les élections municipales des 15 & 22 mars prochains ; celui de Louis Aliot (avec Thierry Mariani), de Romain Grau (avec lui-même), et d’Agnès Langevine (avec Yanick Jadot et Raphaël Glucksmann).

Cinq personnes devisant très fort au comptoir, comme c’est la coutume dans ce respectable estaminet très fréquenté aux heures apéritives, dont un candidat-maire dans l’une des plus petites communes de la métropole Perpignan-Méditerranée, et se demandant qui irait ou n’irait pas « aux trop nombreux meetings de cette campagne » (sic).
Dans la conversation, l’un lâche : « Moi, je vais à un seul meeting à chaque élection ! Après avoir choisi mon candidat, je vais l’entendre pour qu’il me convainque de ne surtout pas voter pour lui… ».