Entendu à Argelès-plage, sur le marché de plein vent…

 

-Alors, le couvre-feu à 18h pendant quinze jours, t’en penses quoi ?

« Que je ne suis pas prêt de refaire l’apéro à un comptoir… ».

-D’autant plus qu’à mon avis bars et restaurants ne rouvriront pas avant la deuxième quinzaine du mois de mars.

« Faut se résigner. De toutes façons, c’est bien connu, le Français râle toujours. Quoi qu’on dise, quoi qu’on fasse, à droite comme à gauche, au centre et ailleurs, les Français sont des éternels râleurs. Ils sont même parfois, souvent même, d’une mauvaise foi… ».

-Tu veux dire ?

« Regarde, le Premier Ministre Casse-Tête avance de deux heures le couvre-feu à cause du COVID, passant donc de 20h à 18h, et aussitôt c’est une levée de boucliers dans toute la France, commerçants en tête… ».

-Normal, on leur enlève deux heures de chiffre d’affaires !

« Oui, ils disent même que pendant ces deux heures là ils réaliseraient 30 à 50% de leur chiffre d’affaires ! Je l’ai entendu de mes propres oreilles sur tous les plateaux télés depuis jeudi soir. Alors autant qu’ils n’ouvrent que l’après-midi, car à quoi bon se lever le matin s’ils reconnaissent eux-mêmes qu’ils n’ont presque pas de clients hors le créneau de 18-20h. Quant tu sais en plus que la plupart d’entre eux baissent le rideau à 19h… donc il réaliseraient près de la moitié de leur chiffre d’affaires quotidien en une heure, de 18h à 19h ?! C’est incompréhensible. Et les journalistes qui véhiculent ce type de propos, ça ne les interpelle pas ?… ».