C’est la même chanson…

Dans une brasserie perpignanaise.

-Si Aliot est élu maire de Perpignan, la ville sera isolée au sein de l’Hexagone, même les corbeaux nous éviteront, ils ne viendront plus nous ravitailler…

  • « Où t’as encore entendu de telles conneries » ?

-Ben dans la campagne électorale. Carole (Delga) et Jean-Marc (Pujol) le disent régulièrement. Tu crois que c’est pour nous faire peur ?

  • « C’est plutôt parce qu’ils sont à court d’argument… et de programme ! Regarde Ménard à Béziers ; il est soutenu par le Rassemblement National et depuis on a jamais autant parlé et fait pour Béziers qu’à la grande époque de la viticulture glorieuse » 

-Toi du dois voter Aliot !

  • « Et alors, quand bien même ? Je suis tout simplement réaliste : Aliot n’est pas encore maire de Perpignan et la ville est déjà totalement isolée ! Pas de TGV, la 116 coupée et autour de la ville plein de terres inondées au moindre coup de Trafalgar ! Bref, on ne peut pas être plus isolés, plus enclavés, plus coupés du monde qu’en ce moment ! Même par les airs, ça vole plutôt bas. Paraît qu’il y a moins de trafic (aérien je précise) à Perpignan qu’à Béziers (70 000 habitants) ou à Carcassonne (50 000 hab.) alors que nous sommes 120 000 Perpignanais… Cherchez l’erreur ! »