Le parti indépendantiste Convergence Démocratique de Catalogne (CDC) communique :
‘Le prolongement des contrôles de sécurité aux frontières pour cause d’etat d’urgence entraîne des embouteillages monstres au Perthus. Or cette situation déplorable n’est pas observée aux frontières franco-belges, directement concernées par le terrorisme. Cet abus administratif transforme de nombreux ressortissants du Pays Catalan en naufragés de l’autoroute et pénalise les transporteurs. Mais en parallèle, aucun contrôle n’existe au passage frontalier Cerbère-Portbou ni à la jonction routière entre la Nationale II espagnole et la Départementale 900 française au Perthus.
En insistant sur l’autoroute, comme pour dévier les trafiquants et islamistes, les services décentralisés de l’Etat organisent le bluff : ils transmettent à Paris des résultats positifs sur le papier, délirants sur le terrain. Trêve de pitrerie, la préfecture des Pyrénées-Orientales doit informer le gouvernement de l’immense dommage infligé aux citoyens.
Convergence Démocratique de Catalogne s’interroge sur ces partis politiques qui prônent le verrouillage national au lieu de réclamer à Bruxelles le renforcement de l’agence Frontex, pour protéger efficacement notre continent ».