« Bompas – Réponse à la non-réponse de FO »

Sous ce titre, Irina Kortánek, conseillère régionale, conseillère municipale FN de Bompas, communique :

« Dans un communiqué de presse du 23 octobre 2015, j’ai fait part de mon étonnement quant au manque de franchise de la représentante de FO à Bompas lors des deux contacts que j’ai eus avec elle.

Le syndicat FO a répondu, également par voie de communiqué, sans toutefois s’expliquer sur l’attitude déconcertante de sa représentante et sans justifier sa collusion avec le groupe UMP.

FO se prétend « libre et indépendant » du fait de ne pas avoir appelé à voter pour un candidat particulier aux présidentielles de 2012 ! Curieuse argumentation alors que l’affaire qui nous interpelle se déroule au niveau communal et dans un contexte hors élections municipales.

L’élue FN, comme le mentionne FO, ne souhaite faire naître aucune confusion dans l’esprit du personnel. J’ai voté contre la modification proposée en Conseil municipal du 15 septembre pour les raisons évoquées dans une intervention, ce vote marquant par conséquent un net soutien au personnel par rapport à trois critères précis.

La déclaration de FO indiquant « travailler avec tous les élus qui le souhaitent quelle que soit leur orientation politique » ne peut être acceptée comme une vérité dès lors qu’à deux reprises l’élue FN a été écartée.

A titre personnel, l’attitude de FO m’indiffère profondément, mais je refuse la qualification d’apolitique à des personnes qui se sont publiquement affichées aux côtés du groupe UMPS de Bompas.

Pour ce qui est du soutien témoigné aux employés, il eût été beaucoup plus judicieux d’écouter, en effet, tous les élus et de rechercher une solution consensuelle, ce qui manifestement ne pourra plus être le cas.

Les agents remercieront sans doute l’action conjointe de FO et de l’UMPS lorsque leur prime d’assiduité sera purement et simplement supprimée ».