Hôpitaux, écoles, retraites, chômage, économie, environnement, délinquance, Gilets jaunes, scandales à répétition au sommet de l’Etat… Il y a le feu (presque) partout dans la Maison France, mais le Président de la République Française, Emmanuel MACRON, préfère s’occuper de ce qui se passe ailleurs dans le monde.

C’est même devenu son passe-temps favori, et il faut bien reconnaître qu’il excelle dans le style : un coup pour Matteo SALVINI, histoire de fustiger sa politique vis-à-vis des migrants ; un coup pour Donald TRUMP, ça ne mange pas de pain et c’est plutôt tendance dans les médias français qui détestent l’homme le plus puissant de la planète ; un coup pour Jaïr BOLSONARO à propos des incendies qui ravageraient la forêt amazonienne… Bref, aux quatre coins du monde, Emmanuel MACRON, le « Zidane de la politique » ne sait plus où donner « des coups de tête » tellement une certaine ivresse, voire une certaine hystérie, semblent s’être emparées de lui. Et si c’était lui, Emmanuel MACRON, l’Elu, choisi pour être le Roi du monde ?

En attendant, le grand donneur de leçons – qui oublie un peu trop vite que MM. BOLSONARO, POUTINE, SALVINI et TRUMP ont été élus par leurs peuples respectifs – s’assoit vulgairement sur la Démocratie populaire.

Il serait grand temps que Jupiter remette les pieds sur terre et rentre à la Maison France pour prendre à bras le corps tous les problèmes de la famille.

Ce qu’on ne pourra certes jamais reprocher à Emmanuel MACRON, c’est sa façon d’imposer la diversion comme rythme de son mandat ; un genre dans lequel il se surpasse, se surclasse et se distingue chaque jour davantage, au point d’en rendre fou de rage Eole. Là, il est très, très fort.

La Rédaction.