Le parquet espagnol a annoncé aujourd’hui l’ouverture de poursuites contre le président de la Catalogne Artur Mas pour avoir organisé une consultation sur l’indépendance de la région, en dépit de son interdiction par le tribunal constitutionnel.

« Le ministère public va entreprendre les actions légales opportunes auprès du tribunal supérieur de justice de Catalogne », indique le parquet dans un communiqué, précisant que cette saisine concerne « le processus de participation du 9 novembre », c’est-à-dire le vote informel sur l’indépendance.