Après l’échec d’Artur Mas (président de la Generalitat de Catalunya) et de sa formation politique de centre-droit, CiU, aux élections régionales d’hier en Catalogne espagnole, Me Olivier Amiel, délégué régional du MRC et conseiller municipal d’Opposition de la Ville de Perpignan, ne mâche pas ses mots : « (…) Se servir de l’Indépendance de la Catalogne comme écran de fumée pour faire oublier les mesures d’austérité et les affaires de corruption de CiU n’aura finalement par permis le hold-up électoral d’Artur Mas (…) », peut-on lire sur son blog.