Barcelone

9N – Artur Mas annonce des élections anticipées, si le referendum ne peut être mené à bien

Au cours d’un discours d’ouverture de la saison parlementaire, Artur Mas est revenu lundi sur l’organisation du référendum du 9 novembre. « Dans quelques jours la loi sur la consultation sera approuvée  et je convoquerai le référendum« , a-t-il avancé. Anticipant un rejet de la part de Madrid, qui devrait recourir la loi devant le Tribunal Constitutionnel, le Président de la région a indiqué : « J’aimerais terminer mon mandat en 2016, mais cela dépend du fait que le referendum puisse être organisé avec toutes les garanties démocratiques nécessaires« . Un commentaire qui a levé le doute sur le « plan B » du Président, qui n’avait jusque là pas dévoilé sa stratégie, face à la probable impossibilité d’organiser le référendum dans le cadre de la législation espagnole, et avec les garanties qui en découlent.
Face à la position inflexible de l’Executif madrilène, Artur Mas a lancé plusieurs piques lors de son discours : « Madrid a lancé une opération de destruction de l’autonomie de la Catalogne« , a-t-il notamment jugé. Autre message, et pas des moindres : « Madrid ne paye pas ses dettes envers la Catalogne et impose des limites de déficit injustes« … Difficile de croire que le gouvernement de Mariano Rajoy sera sensible à l’appel lancé au cours de son discours : « Si elle permet le referendum du 9N, l’Espagne apparaîtra comme un pays de qualité, tolérant et capable de fonctionner démocratiquement« .
Jeudi dernier, lors de la Diada, plusieurs centaines de milliers de Catalans (entre 500.000 et 1,8 millions de manifestants, selon les sources) étaient venus apporter leur soutien à l’organisation de cette consultation citoyenne.

VG (www.lepetitjournal.com – Espagne) Lundi 15 septembre 2014