« Le post-franquisme en action en Espagne »

Sous ce titre, le parti indépendantiste Convergence Démocratique de Catalogne (CDC), communique :

 

 

– « Moins de 48 heures après la victoire indépendantiste aux élections parlementaires de Catalogne, le principal leader du mouvement et président de CDC, Artur Mas, a été mis en examen ce mardi 29 septembre. La justice lui reproche d’avoir favorisé la consultation démocratique du 9 novembre 2014, qui a montré à l’Europe entière la méthode pacifique de la Catalogne vers son propre destin. Le gouvernement espagnol, aux commandes de la justice, démontre son incapacité au dialogue. Les vieux démons du Partido Popular, au pouvoir à Madrid, sont revenus : ce parti politique issu du franquisme et ami de Nicolas Sarkozy refuse la démocratie, en niant le mandat parlementaire obtenu par les souverainistes catalans. L’Espagne obscurantiste revient, en organisant la comparution d’Artur Mas le 15 octobre, journée anniversaire du fusillement de son prédécesseur Lluís Companys, en 1940. Convergence Démocratique de Catalogne (CDC) condamne sans réserve aucune le stratagème espagnol. Nous alertons, dans les Pyrénées-Orientales et en France, de l’extrême gravité des faits en cours ».