Les travaux de la réfection de la route du Col-de-Banyuls au Mas Atxer ont bien été réalisés pour le plus grand plaisir des habitants de la Côte Vermeille en général, pour ceux de Banyuls-sur-Mer en particulier, car ils ont priorisé l’accessibilité des Banyulencs.
Promesse tenue donc par le 1er vice-président du Conseil Départemental, Michel MOLY (PS), ancien maire de Collioure ;  la qualité des travaux des deux tranches est bien réelle.
Promesse sera t’elle pour autant au rendez vous également de la municipalité de Banyuls-sur-Mer pour la réalisation (très attendue et essentielle) de la troisième tranche censé relier correctement enfin le Mas Atxer à la Forge (deux kilomètres)...? A suivre.
Les riverains et nombreux usagers concernés par le « développement touristico-économique » de cet axe routier espèrent simplement « en insistant auprès des édiles locaux, ne pas mettre les comptes de la commune en danger et dans le rouge… Car le budget communal est déjà fortement sollicité par la priorité majeure et si ambitieuse du prestigieux projet de création d’un front-de-mer « haut-de-gamme », en cette époque de crise nationale et sans aucune aide financière !  Car dans ce département des Pyrénées-Orientales, qui bat des records de pauvreté, de paupérisation et de sous-développement au niveau de l’emploi, il ne reste plus que l’argent des contribuables banyulencs pour… Alors, autant faire les bons choix et ne pas dilapider l’argent public dans des concepts paysagers qui n’ont pas une utilité prioritaire au regard du quotidien à l’année des habitants de la Côte Vermeille en général, de Banyuls-sur-Mer en particulier pour ce qui nous concerne ! ».
M.M.