Jean RèDE (84 ans depuis le 9 avril), qui fut maire (RPR) de Banyuls-sur-Mer pendant trois mandats, ainsi que conseiller général de l’ex-canton de la Côte Vermeille (de 1985 à 1998) et vice-président du Département, est aujourd’hui à la maison de retraite « Résidence Vincent-Azéma » qui l’a lui-même érigé du temps de sa splendeur électorale.

Tous les jours, au milieu d’une soixantaine de pensionnaires (dont nombre d’entre eux furent ses administrés) et d’un personnel attentionné, patient, d’une gentillesse et compétence formidables, il vit sa vie : il lit son journal préféré, L’Indépendant, surtout les pages intitulées « Littoral » pour y suivre le quotidien de sa Côte Vermeille chérie, reçoit des visites, dont bien sûr son épouse Hélène, qui y passe une à deux heures tous les après-midi, ainsi que sa fille Pascale qui a repris avec succès le célèbre et superbe hôtel familial « Le Catalan », haut-perché sur la route de Cerbère.

Michel MOLY (PS), ancien maire de Collioure et actuel 1er vice-président de l’Assemblée Départementale, est venu le visiter à plusieurs reprises. Les deux hommes se sont affrontés dans le passé, politiquement et électoralement parlant, mais au final l’intelligence a toujours prévalu entre eux et ils ont gardé une solide complicité. Hélas, on ne peut pas en dire autant de l’actuel maire de Banyuls-sur-Mer, qui fut pourtant le 1er adjoint de Jean RèDE dans les années 90, qui oublie toujours de l’inviter aux manifestations municipales, inaugurations, vernissages et autres… Oh, que l’actuel maire de Banyuls-sur-Mer soit ici vite rassuré, Jean RèDE ne s’y déplacerait pas, mais cela lui ferait plaisir tout de même d’être tenu au courant, tant il aime son village Banyuls-sur-Mer par-dessus tout ! Et par-dessus tous. Comme disait le roi Léopold 1er : « La politique est (aussi) une affaire de politesse »