Présentation du programme Banyuls Avenir Citoyen
Ce vendredi 31 janvier, Jean François Pescador a présenté son programme pour les élections municipales des 15 et 22 mars prochains. La tête de liste de Banyuls Avenir Citoyen entouré des membres de son équipe le dit haut et fort : « J’ai voulu rassembler autour de mois un groupe solide, pluriel, venant de différents horizons politiques, de pensées et de compétences, afin d’être au plus près des différentes composantes de notre ville, et de construire un avenir citoyen, vigoureux et réaliste « .

 

Citoyenneté et démocratie participative, bien-vivre et économie locale : priorités du mandat
Les Banyulencs n’ont pas manqué ce rendez-vous et sont venus nombreux écouter les propositions du candidat et de son équipe, qui mettent la citoyenneté et la démocratie participative au centre de leur action. Dominique Baudry en a décliné les différentes aspects, notamment audit financier, consultation par référendum sur les grands dossiers, budget participatif, création de commissions extra-municipales, soutien aux associations… marquant ainsi la volonté d’associer les habitants à la conduite des projets. En matière d’économie locale et de bien vivre à Banyuls, Marie-Françoise Sanchez a proposé, parmi les nombreuses pistes, de redynamiser le commerce de centre-ville, de mettre tout en œuvre pour développer l’emploi, créer de nouvelles structures pour les créateurs d’entreprise (agrandir la zone artisanale, partage de bureaux…), améliorer la circulation…

 

Transition écologique, mise hors d’eau et viticulture : d’autre enjeux essentiels

 

Banyuls étant bâti sur une zone à fort risque d’inondation, Cédric Matéo a souligné que 2 600 habitants sont directement concernés par cet aléa et a développé les nécessaires travaux de mise en sécurité de la ville : rehausser la digue de l’avenue Général de Gaulle, nettoyer les barrages écrêteurs et les retenues collinaires, créer de nouveaux barrages, restructurer le pont du Puig del Mas

L’un des enjeux du programme, est aussi d’œuvrer pour la transition écologique comme l’a rappelée Marie-Josée Perez au cours de son intervention.

Jean-Christophe Jose a de son côté développé les axes du programme en matière de viticulture, entre autres mettre en place un programme pluriannuel de réfection et d’entretien des chemin de vigne et créer un Groupement foncier viticole qui permettra de récupérer des terres à exploiter pour des jeunes qui voudraient s’installer.

Enfin, Brice Sannac a rappelé les nombreux atouts de Banyuls au plan touristique, ses plages, Maillol, son Laboratoire Arago, sa thalassothérapie, ses restaurants, ses hôtels, ses caves et domaines viticoles et son arrière-pays. Et pourtant, la station ne vit que trois mois dans l’année. « Il faut valoriser tous ces atouts afin que Banyuls devienne une véritable destination touristique à l’année dans le cadre de Pyrénées-Méditerranée », a-t-il précisé.

Parkings, animations de qualité, éclairage de la plage jusqu’à minuit, vélos électriques, réfection du parcours de la Rode, du sentier littoral…
Après une série de questions aux candidats, Jean-François Pescador a conclu la réunion en donnant rendez-vous aux Banyulencs pour une prochaine réunion publique le 21 février prochain au cours de laquelle seront développées d’autres propositions en matière de culture, jeunesse, sécurité, action sociale… « Notre programme n’est pas un travail personnel, c’est un travail d’équipe avec la population, conclut la tête de liste, les petits ruisseaux font de grandes rivières ».