« L’EUROPE A BESOIN DE VRAIES FRONTIERES »
Communiqué de presse · Perpignan, 24 novembre 2015
– « Les attentats de Paris et de Saint-Denis du 13 novembre 2015 ont modifié rapidement notre perception de la sécurité. L’urgence provoque des décisions importantes de la Présidence de la République, mais la réflexion de fond est supérieure au cadre national, car le danger présent en Europe dépasse le cadre des Etats.
Nous constatons que notre continent est la seule zone du monde dépourvue de frontières extérieures continues. Or, ce début de XXIe siècle nous force à constater que le danger terroriste est aussi le fruit d’une infraction en Europe. L’utopie d’un monde excessivement ouvert étant désavouée par les faits, un changement s’impose : Frontex, agence européenne de surveillance des frontières de l’espace Schengen, doit disposer de vrais moyens. Les moyens des douanes nationales devenues obsolètes doivent être affectés à de puissantes douanes européennes.
Pour préserver sa sécurité, l’Union européenne doit circonscrire ses contours. Elle doit mettre à profit le climat de menace terroriste pour construire un nouvel étage de sa construction, en s’érigeant en véritable territoire global. La mise en place de frontières extérieures, à l’image des Etats-Unis, serait un facteur de cohésion européenne essentiel.
Cette évolution renforcerait la crédibilité du continent et sa position de leader économique mondial. Elle désavouerait les extrêmes et autres partisans des replis nationaux, qui saluent l’actuel rétablissement des contrôles aux frontières nationales. Cette précaution est d’ailleurs vaine, car elle constitue une réponse ancienne à des problèmes révolus ».