Y’a-t-il un architecte au sein des services techniques municipaux de la Ville d’Argelès-sur-Mer ?… C’est la question que se posent riverains, commerçants et usagers de l’avenue du Tech, dans le secteur Plage de la commune.

De grands travaux ont actuellement cours sur cette artère urbaine très fréquentée qui relie Saint-Cyprien au port d’Argelès et au-delà vers Collioure et la Côte Rocheuse via la route littorale. Il s’agit de créer à grands frais des voies cyclables (Que les cyclistes eux-mêmes n’empruntent jamais ou très rarement !), et pour cela la municipalité socialiste du Sieur Antoine PARRA, l’Encore maire d’Argelès-sur-Mer, n’a rien trouvé de mieux que d’empiéter largement – mais surtout dangereusement – sur la route.

Comme le montrent et en témoignent nos clichés, pris hier, le stationnement des véhicules débordera immanquablement sur la chaussée d’environ 1 mètre, réduisant d’autant la circulation des automobilistes, compromettant leur croisement surtout lorsqu’il s’agira de « gros gabarits ». Et comme ces derniers sont légion dans le secteur, grâce à la présence de commerces dynamiques (dont un supermarché des Mousquetaires), et de nombreux campings (dont l’avenue du Tech constitue l’accès… avec le flux estival des caravanes et des camping-cars) on peut s’attendre à une insécurité routière permanente. D’autant que  l’autre côté de la voie cyclable en construction va détruire en partie la mini-rambla piétonnière…

On peut légitimement s’inquiéter de ce nouveau plan de circulation très officiellement matérialisé par la municipalité actuelle. Car une telle décision ne peut avoir été prise qu’un « soir de tempête » entre les oreilles des décideurs… Monsieur l’Encore maire (ainsi baptisé par une partie de son conseil municipal… issue de sa propre Majorité), munissez-vous d’un plan de votre commune et rendez-vous sur les lieux, vous constaterez qu’une telle situation ne peut perdurer. Que font les gendarmes pourtant chargés de veiller à la sécurité de tout automobiliste ? En ont-ils, au moins, référé en haut-lieu, en préfecture des P-O par exemple ?