Le Gouvernement d’Edouard Philippe va vite se mordre les doigts d’avoir prononcé le mot « déconfinement », même du bout des lèvres, créant ainsi un appel d’air qui a incontestablement donné l’envie à de nombreux citoyens de l’Hexagone qui n’ont pas hésité à prendre le volant pour profiter d’un début de vacances de Pâques… sous le soleil exactement. Un relâchement qui pourrait nous coûter très cher !

Si la plage d’Argelès-sur-Mer, ce dimanche à la mi-journée, était vide de monde, déserte, en revanche depuis la veille de nombreux véhicules aux immatriculations hors département ont fleuri sur tous les boulevards et avenues du front-de-mer de la célèbre station balnéaire. Alors, certes, parmi ce flot « d’automobilistes-touristes », il faut compter avec certains propriétaires de résidences secondaires domiciliés à l’extérieur des P-O et déjà présents sur place avant le démarrage de la période de confinement.

Mais pour le reste, la preuve en images…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le plus malin !