La polémique enfle et s’envenime s’agissant des 69 procès-verbaux qui ont été dressés, dimanche dernier, aux abords du stade Gaston Pams, lors de la rencontre qui opposait deux équipes de rugby : L’Etoile Sportive Catalane (ESC) d’Argelès-sur-Mer au club de Thuir.
Les supporters venus en automobile, comme à l’accoutumée, se sont garés souvent n’importe où et n’importe comment, au mépris parfois des règles élémentaires de la sécurité routière. Certains gênant la circulation des piétons, d’autres empêchant des riverains d’accéder à leur domicile, etc.-etc. Et cela fait des années qu’il en serait ainsi, les autorités locales fermant les yeux… voire donnant des consignes pour ne pas verbaliser in situ !
On sait aujourd’hui que le jour du match, dimanche dernier, le speaker du stade Gaston Pams a fait une annonce « à deux reprises » pour avertir les supporters qui étaient mal garés d’aller déplacer leurs véhicules.
Rien n’y a fait !
Témoignage d’un Argelésien présent au stade ce jour-là : « Effectivement nous avons bien été informés. Et deux fois. Le maire d’Argelès (Antoine PARRA, PS) ne risque pas lui de prendre un PV lui, car il se gare à l’intérieur du stade. C’est l’Élu  du peuple !… Ce que son prédécesseur, Pierre AYLAGAS, n’a jamais fait et n’oserait pas faire ! ».