L’office de tourisme – ce qu’il en reste en tout cas – d’Argelès-sur-Mer vient d’afficher les lieux où les groupes du « Off » des Déferlantes se produiront. Aucun groupe au village… alors qu’ils se touchent au centre plage ! 
Après une fête de la musique catastrophique, une fête de la Saint-Jean ou rien ne se fera dans le village mais devant la mairie… voilà que le village est exclu de l’Off du festival Les Déferlantes… alors même que le cœur historique du  village se meurt à petit feu, lentement mais surement.

Rappelons ici que la longueur des travaux de réaménagement de la place Gambetta asphyxie jour après jour, semaine après semaine, mois après mois, des commerces qui ne retrouveront jamais plus leur clientèle ; un chantier qui a six mois de retard !

Côté Plage : que ce soit à hauteur du restaurant La Mandoline ou du centre commercial Costa-Blanca – Qui abrite plusieurs restaurants, tels Le Costa ou La Bodega d’Ici, ainsi que la discothèque Pot’Chic – , deux sites où les commerces sont pourtant ouverts à l’année, la punition est sévère : aucune animation, aucune déambulation.

A quoi jouent l’intéri-Maire d’Argelès-sur-mer, la direction fantôme de l’Office de tourisme et les organisateurs des Déferlantes ? Une sacrée bande d’amateurs !