(Communiqué)

 

« Non à l’extension de Port-Argelès pas seulement pour sauver le Racou, mais pour le bien-être de tous les Argelésiens !

 

Hier la construction d’un stade de football (« Eric Cantona ») sur un terrain sensible pour dynamiser les commerces du port ?… l’ouverture à la construction de dix-sept hectares au nord d’Argelès-sur-Mer…  un projet de plus de trois cents appartements chemin de Charlemagne… un lotissement adossé au stade Cantona… des immeubles qui fleurissent comme sur la place de l’Europe… une place Gambetta rénovée (tout en béton) qui est une source de chaleur insupportable. Etc.-etc.
Maintenant, une extension du port qui va mettre à mal notre environnement et la vie des Argelésiens.
Mais où va la Majorité municipale en voulant tout bétonner, si ce n’est à la recherche de nouvelles taxes pour combler un déficit budgétaire viscéral suite à une gestion approximative ?
Attirer encore plus de touristes ?
A Argelès-sur-Mer, plus rien n’est naturel aujourd’hui.
Une autre politique est possible, vous pouvez compter sur moi ».
Charles Campigna, conseiller municipal d’opposition d’Argelès-sur-Mer.