« Je m’interroge…

Ce week-end, la presse locale s’est fait l’écho d’une plainte récemment déposée contre le maire d’Argelès-sur-Mer. Je me suis associé à cette démarche collective qui a pour but de mettre en lumière les décisions prises en solitaire et de manière unilatérale par celui-ci. Si cette plainte vise la personne du maire, je ne peux néanmoins m’empêcher de m’interroger sur certains élus qui persistent à le soutenir, notamment lorsque ce dernier tient régulièrement des propos virulents à mon égard, comme cela fut le cas lors de la cérémonie des Vœux aux Argelésiens. En effet, à l’écouter, l’histoire d’Argelès-sur-Mer aurait commencé en mars 2016…

Je m’interroge sur les élus qui soutiennent Antoine PARRA

En effet, plusieurs d’entre eux m’ont accompagné dès 2001 et mon premier mandat. D’autres m’ont rejoint en 2008.

Chez ces élus, anciens compagnons de route, avec qui j’ai avancé en toute confiance, finalisé les projets cités précédemment, et qui ont tout voté lors des conseils municipaux, comment résonnent ces mots dans leur conscience ?… Inertie… Immobilisme…

Comment ont-ils pu me suivre pendant tant d’années avec un certain succès (élu au premier tour avec près de 68% des voix en 2008 et 57 % en 2014, avec 4 listes en présence) si j’avais été ce politique de la pire espèce que se plaît à décrire à qui veut l’entendre Antoine Parra ?

Oui, je m’interroge sur leur sincérité…

Quelques anciennes paroles d’Antoine PARRA résonnent encore dans ma mémoire…

Pour conclure, je rappellerai ainsi mot pour mot les paroles qu’Antoine PARRA a prononcées le 26 mars 2016, jour de la passation de flambeau entre nous deux : « … Aujourd’hui, c’est [aussi] une page très importante de notre commune qui se tourne. Une très belle page de l’histoire de notre très belle ville. Cette si belle page qui se tourne, Pierre AYLAGAS l’a écrite, entouré des hommes et des femmes qui l’ont accompagné depuis le mois de mars 2001. Depuis 15 ans, il incarne la fonction de maire d’Argelès-sur-Mer. Cette fonction, il l’a incarnée, pour le coup, sans économie d’énergie, avec courage, avec détermination. Cette fonction il l’a incarnée avec toujours cet objectif indépassable qu’est l’intérêt d’Argelès-sur-Mer et des Argelésiens… C’est de l’amour, c’est de la passion pour Argelès-sur-Mer. Cette passion pour votre ville, l’intérêt majeur que vous lui accordez, j’en ai été le témoin proche durant 4 ans. La passion, l’intérêt majeur pour Argelès-sur-Mer, je vous ai vu, je vous ai observé les décliner au quotidien dans votre action, dans chacune de vos décisions… Sachez, monsieur le maire, que j’ai, moi aussi, beaucoup appris à vos côtés. Et j’affirme, monsieur le maire que vous avez été un très grand maire d’Argelès-sur-Mer… »

Je laisse aux Argelésiens le soin de juger par eux-mêmes ».