Benjamin Moreschi  communique :

 

-« Après une petite déclaration d’amour au premier paragraphe, histoire de caresser les artisans dans le sens du poil, M. Campigna nous annonce que lui, il aurait dépensé des centaines de milliers d’€uros pour le Marché artisanal (construction d’une fontaine, création d’une place de village) ! Quelle générosité !

« Le Marché Artisanal est avant tout un état d’esprit » : hé bien non M. Campigna ! Le Marché artisanal est avant tout un lieu qui permet aux artisans locaux de gagner leur vie ! J’ai comme l’impression que vous nous prenez pour des hippies…

Bon, et comme l’amour ne dure qu’un temps, l’élu d’opposition finit sa lettre par quelques menaces à coups d’articles du Code de l’Urbanisme, en nous faisant comprendre qu’il fera tout pour gâcher notre saison et nous faire expulser. Si il le peut. Quelle classe !

Ce qui est quand même ironique, quand on sait que M. Campigna voulait faire construire dans ce même Bois des pins, un parc de jeux pour enfants, et pas n’importe lequel !

Le plus grand du département, « siouplaît! » ! C’est lui qui le dit.

 

 

Difficile à imaginer sans supprimer quelques pins.

Quel humour !

Sans surprise. Après sa prestation lors du débat télévisé pour les Élections Municipales de 2020, on se doutait bien qu’on allait rire ! ».

B.M.