A-t-on tenté – comme cela a été le cas tout-récemment encore pour bon nombre de nos élus locaux – de pirater la boite mèl du maire d’Argelès-sur-Mer et désormais président de la communauté de communes Albères-Côte Vermeille-Illibéris ?

En effet, certains Argelésiens en contact avec leur 1er magistrat ont eu la surprise de recevoir un courriel portant la signature d’Antoine Parra ainsi libellée : <parralevrai@gmail.com>

Cela signifierait-il qu’un imposteur aurait emprunté l’adresse mèl du maire d’Argelès-sur-Mer, au point que ce dernier se voit dans l’obligation de s’identifier désormais avec « parralevrai » ?…

Bizarre-bizarre, comme c’est bizarre, vous avez dit « bizarre » ?