Lors du dernier conseil communautaire Albères/ Côte-Vermeille/ Illibéris, il a été nommé une nouvelle responsable des médiathèques de la Côte-Vermeille… Il s’agit de Bénédicte PARSI, l’épouse de François PARSI, Directeur général des services (DGS) de la commune d’Argelès-sur-Mer.

Au départ, selon un conseiller d’Opposition, « son embauche – puisqu’on ne parle pas là de bénévolat… – devait être payée par des subventions de l’Etat. Il n’en est plus question. Tout ceci était certainement pour faire taire les élus communautaires trop regardant, plus particulièrement un certain élu portvendrais, Lionel NADAL… ».

Dans un autre domaine, contrairement aux propos tenus jusqu’ici (aux élus et aux responsables municipaux) par le nouveau maire d’Argelès-sur-Mer, Antoine PARRA (PS) – lequel a succédé à ce poste au député et président de ladite communauté de communes (« Com-Com ») Pierre AYLAGAS (PS) au mois de mars dernier – François PARSI restera bien en poste comme DGS de la commune d’Argelès-sur-Mer. Ouf ! Car très sincèrement cela nous aurait déplu qu’il aille ailleurs. C’est vrai !
– « La première question que l’on se pose, poursuit notre élu de l’Opposition, avait-on besoin d’une responsable de médiathèque sur la Côte-Vermeille ?… Car, après tout, l’épouse du nouveau maire d’Argelès-sur-Mer, Maryse PARRA, également directrice des médiathèques de la communauté de communes Albères/ Côte-Vermeille/ Illibéris, ne pouvait-elle pas organiser elle-même le travail des médiathèques sur la Côte-Vermeille ?… On sait par ailleurs que Pierre AYLAGAS a laissé une masse salariale de la commune des plus importante, puisque la masse salariale dépasse les 50% du budget de la commune… Alors que l’on sait que cela ne devrait pas excéder les 40%… ».
Allez hop !, toutes à la médiathèque…
Aujourd’hui, il semblerait que la « Com-Com » prenne le même chemin quand à sa masse salariale… A vérifier. Peut-être que les élus finiront un jour par nous éclairer sur le sujet… à moins qu’il faille attendre un rapport de la Chambre Régionale des Comptes pour y voir plus clair ? Restons sereins.
Mais sur la côte, dans les rangs de l’Opposition, chacun a encore en mémoire cette « petite phrase culte » de Pierre AYLAGAS s’adressant à Lionel NADAL :  « Je suis le Président, je fais ce que je veux ! « . Bien envoyé.
 
En attendant, faut-il voir dans cette affaire un lien de cause à effet avec le fait que les élus communautaires ont voté une nouvelle taxe ? Nous ne le croyons pas. C’est dans l’air du temps, d’augmenter les impôts ou d’en créer d’autres, « à cause du désengagement de l’Etat ». Air connu.
Mais, sur le banc des sénateurs, les xipots s’accumulent autour de nos « pipoles » locaux : Antoine PARRA et son épouse directrice des médiathèques de la « Com-Com », François PARSI, DGS de la commune d’Argelès-sur-Mer et son épouse sous-directrice des médiathèques de la « Com-Com », François PRIEUR, Directeur général-adjoint des Services techniques de la commune et son épouse employée à la médiathèque. Mais, c’est sûr, il s’agit là d’une pure coïncidence… Le hasard, même s’il a bon dos le hasard, est parfois curieux, bizarre, non ?… Vous ne trouvez pas ? Mais bon, ce n’est pas parce qu’on est « fils de » ou « fille de », ou comme ici en l’occurrence « l’épouse de » qu’on aurait pas le droit de travailler… et de se retrouver entre copines.
J.R.