Les trois élus d’opposition d’Argelès sur Mer – Brigitte De CAPèLE, Laurent MADERN et Philippe RIUS – nous communiquent avec prière d’insérer suite à l’article paru dans ces mêmes colonnes le 26 mars 2016 :

« Rien ne sert d’ouvrir « sa gueule » pour aboyer. Il convient de l’ouvrir pour construire et non pour détruire.

Compte tenu du climat délétère qui régnait au sein de la municipalité de notre commune, il était passionnant et édifiant d’écouter le PRG régler ses comptes avec notre « past » maire. Laissons aux partis de gauche le privilège de se déchirer entre eux.

L’élection du nouveau maire s’est déroulée sans surprise aucune. Pour nous comme pour tous, il s’agit d’un changement dans la continuité.

Nous espérons toutefois que le nouveau maire nous associera davantage aux décisions de la municipalité afin que nous puissions travailler sereinement dans l’intérêt des argelésiens ».