Ouf ! Ils ont mis du temps à réagir, mais ils ont fini par y arriver ! Les élus argelésiens de droite (l’Opposition croit-on savoir) sont sortis de leur hibernation. Pile-poil en même temps que les tortues de la Vallée heureuse de Sorède. Incroyable, non ? Et c’est pourtant vrai.

On a entendu leur colère à la radio, ce matin, et à la télé, ce soir. Ils se sont exprimés du bout des lèvres sur la sévère condamnation des époux Maryse et Antoine PARRA (le maire d’Argelès-sur-Mer), par le tribunal correctionnel de Perpignan, à démolir leur résidence principale du lieu-dit « La Cerigue ». Le couple avait obtenu l’autorisation de construire un gîte dans les 50 mètres de l’existant d’un casot familial, sans dénaturer l’architecture identitaire, sans faire de nouvelles ouvertures… A l’arrivée le casot est devenu LA maison des PARRA, bâtie sur une centaine de mètres carrés, avec piscine. C’est cette condamnation qui a fait sortir de la Vallée l’Opposition municipale qui a tenu à exprimer son… désaccord.