Manuel Valls, Alain Torrent et Pierre Aylagas.

Ministre de l’Intérieur, Manuel Valls vient d’adresser un courrier à Pierre Aylagas (PS), député de la 4ème circonscription des Pyrénées-Orientales, par ailleurs maire d’Argelès-sur-Mer et président de la communauté de communes Albères/ Côte Vermeille.

Alors que l’Etat lance une réflexion sur la décentralisation et le devenir de certaines sous-préfectures, Pierre Aylagas avait saisi le ministre lors de sa venue dans le département quant au sort qui pourrait être réservé à la sous-préfecture de Céret, en Vallespir, et sur le rôle que joue celle-ci dns l’aménagement du territoire des P-O.

Alain Torrent, maire de Céret, avait également questionné le ministre lors du débat qui s’était tenu à Argelès-sur-Mer.

A ces questions, Manuel Valls vient d’apporter des précisions et une réponse.

Dans un courrier adressé à Pierre Aylagas, le ministre de l’Intérieur écrit notamment : « Je tiens à vous assurer qu’au regard des éléments dont j’ai tenu à vous informer, la situation de la sous-préfecture de Céret sera examinée avec le meilleur soin (…) ».

La sous-préfecture de Céret rentre dans les critères qui serviront à redessiner la carte des sous-préfectures. Elle est, en effet, au coeur d’un territoire rural, frontalier et montagnard, autant de spécificités que Pierre Aylagas a mises en avant auprès de Manuel Valls.