Par Philippe GROSBOIS, responsable FN/ RBM (Rassemblement Bleu Marine) du canton Côte Vermeille, candidat aux élections régionales 2015.

 

« Réaction suite à la rencontre de madame la Préfète des Pyrénées-Orientales avec Pierre AYLAGAS, député-maire d’Argelès-sur-Mer, pour l’arrivée des migrants sur la commune :

Le FN/ RBM dénonce avec force la décision d’accueillir des migrants sur la commune d’Argelès-sur-Mer alors, qu’à ce jour, aucun chiffre précis n’a été communiqué sur le nombre de familles et qu’aucun détails quant au logement ou au financement de cet accueil n’ai été donné par Monsieur Aylagas !

Nous insistons aussi sur le déni de démocratie flagrant consistant à imposer à la population d’Argelès-sur-Mer un accueil de migrants sans qu’elle n’ait été consultée au préalable et qui, contrairement aux dires de Monsieur AYLAGAS, sera pris en charge par la commune aux frais du contribuable et mobilisera des logements au détriment de famille en attente !

De plus, nous dénonçons avec force la comparaison honteuse de Monsieur AYLAGAS entre les réfugiés espagnols d’hier et les migrants d’aujourd’hui qui n’avaient bien évidemment pas les mêmes problèmes d’intégration dans notre société de par leur culture européenne, et qui sont arrivés à une époque où le travail ne manquait pas…

Evidemment, si toutefois monsieur le maire désire accueillir une ou plusieurs familles de migrants chez lui et à ses frais bien sûr, la décision lui appartient…

Concernant cet accueil de migrants, le FN/ RBM apporte tout son soutien à nos concitoyens d’Argelès-sur-Mer et continuera à dénoncer les décisions scandaleuses de Monsieur AYLAGAS et son manque d’intérêt pour la population argelésienne ! ».