La « Massane » face à une mer déchainée remonte vers le village. Voilà la principale crainte des autorités : la digue qui faiblit à chaque coup de mer et qui doit être renforcée. Le coût s’élève à plus 8 millions d’euros 

Seulement voilà, il y a un hic, et un hic de taille : la cagnotte qu’a laissé l’ex-maire d’Argelès-sur-Mer, Pierre AYLAGAS, de plus d’1 million d’euros en faveur de la réfection de la fameuse digue, aurait été utilisée pour la restructuration des finances municipales par l’actuelle équipe autour d’Antoine PARRA. Mais à part ça les finances de la commune sont saines, nous (r)assure-t-on…