La haute saison estivale n’a pas encore débuté que déjà, localement, les problèmes de « voisinage » se font jour la nuit, à cause de la non réouverture des discothèques et autres établissements nocturnes musicaux.

Au « carré » du Centre-plage de la station balnéaire Argelès, tous les weekends depuis un mois maintenant les noctambules envahissent la plage à la sortie des bars qui ferment à 2h. Les riverains n’en peuvent plus. Et l’été ne fait que commencer ! Cela ne va pas s’arranger avec la montée des températures.

Les bagarres éclatent entre individus et bandes organisées, les allées piétonnes qui font la renommée d’Argelès-plage sont régulièrement souillées au petit matin de bouteilles d’alcool vides, de produits stupéfiants usagés – genre molécules de synthèse, ou protoxyde d’azote (gaz incolore hilarant contenu notamment dans les cartouches à chantilly et pour shakers – les devantures des boutiques transformées en pissotières publiques, etc.-etc.

Et depuis trois weekends, les gendarmes « s’invitent » (bien malgré eux) à la fête pour y remettre de l’ordre et empêcher un drame dont, s’il venait à arriver, on pourra dire : « C’était écrit ! ».

Bref, riverains, commerçants, cafetiers-restaurateurs et autres saisonniers n’en peuvent plus. Il est urgent de (ré)agir.

 

L.M.