Plusieurs personnalités locales seraient en train de négocier un rapprochement entre les listes Charles CAMPIGNA et David TRIQUERE dans le but de renverser le maire actuel, Antoine PARRA (Divers Gauche), lors des prochaines élections municipales qui auront lieu au mois de mars 2020.

D’ores et déjà, ces personnalités en appelleraient prochainement, à la rentrée au plus tard, à une fusion des deux listes afin de l’emporter dès le 1er tour ! Les équipes des deux candidats seraient ainsi réunies sur une liste de rassemblement apolitique « dans l’intérêt collectif des Argelésiens ».

L’un des promoteurs de cette initiative avance même « que ce serait là l’unique moyen d’éviter aux Argelésiens de s’entretuer électoralement parlant (…). Il y a dans les proches de Charles CAMPIGNA de même que dans l’équipe de David TRIQUERE des gens de valeur, des personnalités compétentes, ce serait dommage et dommageable pour Argelès que tous ces talents s’éparpillent. La présidentielle, en 2017, les européennes, dimanche dernier, nous ont démontré que les lignes politiques, idéologiques, ont bougé. Cela n’empêche pas de garder ses convictions, de porter des valeurs, mais ici il est question de l’avenir économique de ce qui sera dans les vingt prochaines années la deuxième ville du département ».

Plus loin, ce même interlocuteur dresse d’Antoine PARRA un portrait d’une extrême sévérité : « L’actuel maire est source de divisions, il est trop contesté et controversé, dans ses rangs, dans son propre camp, il donne une image d’Argelès à l’extérieur peu reluisante, peu flatteuse en tout cas. Il n’est plus crédible aux yeux des futurs investisseurs qui pourraient s’intéresser à la commune d’Argelès-sur-Mer et à sa zone d’influence. Il n’a pas su rendre le climat politique serein, bien au contraire il a fait de la zizanie le slogan de la commune ! Si CAMPIGNA et TRIQUERE peuvent s’entendre, alors ils ne doivent pas hésiter une seconde (…) ».

Le « Tout Sauf Parra » (TSP) serait donc… « En Marche » !?…