Plus de 120 personnes sont venues hier soir à la salle Buisson d’Argelès-sur-Mer pour la réunion publique organisée par Jean Pierre Roméro et France Beltrami : « Un beau succès au regard de toutes les pressions exercées par l’équipe socialiste adverse tant auprès des habitants de notre canton qu’auprès des représentants du monde associatif pour tenter de faire peur et de forcer le vote en faveur de M. Moly ».

En plus des sujets évoqués par Jean Pierre Romero et France Beltrami dans toutes les communes visitées, des questions très intéressantes ont été posées, notamment celle « concernant l’attribution des marchés publics du Conseil Général actuel en faveur d’entreprises qui ne travaillent pas dans le département et qui, pour certaines emploient des salariés étrangers au lieu de fournir de lu travail à nos chômeurs. Le chantier actuel de la caserne des pompiers sur perpignan est concernée, mais il y a aussi la construction du lycée sur Argelès ».

La réponse de Jean Pierre Romero et de France Beltrami a été très claire : « Pas question d’agir comme les élus sortants dans ces domaines extrêmement sensibles pour la relance économique de notre département ».

Jean Pierre Romero  était aux côtés de Jean Castex, chef de file départemental pour les équipes UMP/UDI/CDC, lorsqu’ils ont été reçus par les représentants des entreprises du département et par la CAPEB. Il a été réaffirmé « la ferme volonté, une fois aux commandes du département,  de faire travailler pour le compte du Conseil départemental,  les entreprises départementales et de faire systématiquement vérifier la qualité des salariés employés par les entreprises choisies ».