Selon un proche du maire d’Argelès-sur-Mer, Antoine Parra (Divers-Gauche), l’exonération des taxes d’occupation du domaine public municipal – occupé entr’autres par les terrasses des cafés, restaurants… – ne serait pas à l’ordre du jour.

On sait que des commerçants ainsi qu’un futur conseiller municipal de l’opposition, Charles Campigna, ont émis cette suggestion, qu’ailleurs d’autres élus sur le littoral ont décidé d’appliquer pour soulager l’activité économique en cette période de crise sanitaire liée au coronavirus.

Côté mairie, on fait remarquer, à juste titre, qu’entre l’absence saisonnière de taxe de séjour et la fermeture du camping municipal Le Roussillonnais, « les rentrées fiscales issues du tourisme vont être cette année pratiquement inexistantes dans les caisses de la commune ». Et Dieu sait l’importance de ces recettes dans le Budget.

A suivre.