« Monsieur le maire* d’Argelès-sur-Mer,

 

– Durant quatre semaines (et alors que La Poste conservait des millions de masques de protection pour ses employés !), il n’y a eu aucune distribution de courrier ni de passage de facteur dans ma résidence près du village, ce qui fut très problématique, notamment pour les personnes âgées ou celles attendant des courriers importants, médicaux ou autres, qui avaient été envoyés avant le confinement. J’ai appelé la mairie qui n’était au courant de rien. Il a fallu encore attendre dix jours après cet appel pour enfin revoir le facteur (mais seulement deux lettres reçues sur sept). Il semble qu’il ne passera plus désormais qu’une fois par semaine le vendredi, ce qui est insuffisant. Le courrier d’Argelès-sur-Mer est distribué par la plateforme générale situé à Saint-Génis-des-Fontaines dont je n’ai pas réussi à trouver le numéro de téléphone… Que comptez-vous faire pour améliorer cette situation ?

– Au regard de la crise sanitaire liée au coronavirus, qu’avez-vous entrepris comme démarches jusqu’ici pour fournir des masques aux habitants ?

– Les véhicules (en stationnement) immatriculés à l’extérieur du département sont de plus en plus nombreux avec l’arrivée des beaux jours. Jusqu’à la fin du confinement, que pensez-vous faire pour stopper ce flux de touristes qui sont supposés rester chez eux et risquent de nous contaminer (d’autant qu’ici, il y a beaucoup de seniors) ? Quand allez-vous installer des contrôles routiers aux entrées d’Argelès-sur-Mer (de jour ou de nuit comme le font d’autres maires) pour verbaliser et expulser les contrevenants, voire sanctionner aussi les propriétaires qui continuent à proposer des locations saisonnières ?

– Lorsque le confinement sera terminé, quelles mesures sanitaires allez-vous prendre pour limiter la propagation du virus et protéger la population de cette ville quand les nombreux vacanciers seront de retour ? (…) ».

 

*Antoine Parra (Divers-Gauche), maire d’Argelès-sur-Mer.